Menu Fermer

Créer un Foodtruck

Partager ceci

Créer un Foodtruck est un projet de longue haleine, qui demande beaucoup d’investissement et beaucoup d’étapes à franchir, votre chemin sera semé d’embuches, de doutes et de diverses difficultés, mais le jeu en vaut la chandelle.
Au pays de la gastronomie, les foodtrucks fleurissent et proposent une cuisine de plus en plus variée et originale. La street food est devenue depuis quelques années un véritable mode de consommation.
En 2019, la France compte désormais plus de 1000 foodtrucks en activité, et le marché de la street food est en pleine expansion car la croissance est d’environ 10% chaque année.
Dans cette partie, nous allons vous décrire les différentes étapes de la création d’un foodtruck et allons vous orienter dans les démarches à effectuer.

1) Par où commencer ?

Trouver un concept novateur, original, qui vous permettra de différencier votre offre par rapport à la concurrence.
Se poser les bonnes questions :
-Suis-je prêt à passer le pas ?
-Le changement de vie professionnelle me fait-il peur ?
-Ai-je les compétences nécessaires pour réaliser le projet de mes rêves ?

2) Elaboration du business plan

Etablir un business plan est une étape essentielle à la réalisation de votre projet. Il permettra à vos investisseurs, fournisseurs, banques d’avoir une vue d’ensemble sur le projet, c’est pourquoi il est important qu’il soit clair et bien détaillé.
Pour la réalisation du business plan, il faut prendre en compte tous les paramètres économiques, culturels et sociaux de la zone dans laquelle vous souhaitez travailler.
Intégrer une étude de marché à son business plan est également vivement recommandé, il est très important de prendre les paramètres suivants en compte :
-Connaître les attentes des clients.
-Etablir le profil de la clientèle ainsi que leurs habitudes de consommation.
-Recueillir le plus de données possibles (magazines, presse locale, etc.).
-Etudier la concurrence éventuelle et trouver les moyens de s’en démarquer.
-Trouver les bons fournisseurs.
-Prendre en compte les tendances (Bio, vegan, direct producteur, etc.).
Etablir un plan de financement ainsi qu’un prévisionnel.
Identifiez les emplacements possibles, leurs tarifs, et estimez leur rentabilité.
Pensez également à penser à attribuer un budget communication (site web, page facebook, flyers publicitaires, covering du véhicule, etc.).

3) Partager votre projet

Parlez de votre projet autour de vous sera sans doute bénéfique et vous apportera surement des idées, il est également judicieux de consulter vos futurs confrères, en dehors de leurs heures de service de préférence, leurs conseils vous seront précieux pour réussir.
Vous allez également être amenés à vous rapprocher des organismes d’aide à la création d’entreprise (BGE, APCE, chambre des métiers, Pôle emploi, chambre des commerces, etc.).
Des aides de l’état sont aussi possibles et à étudier (ACCRE, BPI France, crédits d’impôts, etc.).
Être bien accompagné permet de mettre toutes les chances de votre côté pour réaliser votre projet.

4) Trouver son outil de travail

Une fois le budget de votre projet fixé, il faut maintenant trouver votre outil de travail.
Remorque ou camion, neuf ou occasion, de nombreuses offres existent.
Néanmoins, quelques équipements de bases sont obligatoires :
-Le lave mains avec réserves d’eau propres et eaux usées.
-L’installation électrique aux normes.
-La certification gaz vous permettant de connecter vos appareils de cuisson.
-Pour la partie réfrigération, du matériel fonctionnel avec indicateur de température.
-Le choix des matériaux (facile à nettoyer, pas de bois apparent, etc.)
-Un système d’encaissement sécurisé à la norme NF525 est obligatoire depuis 2018.

5) Passer les formations nécessaires

Une fois le véhicule commandé selon les aménagements qui vous conviennent, il faut compter environ entre 2 et 4 mois pour la fabrication de votre foodtruck, pendant ce temps, il est temps de passer les formations nécessaires et notamment la formation HACCP.

6) Démarches administratives et autorisations

Pour chaque emplacement décroché, vous aurez besoin de certains documents :
-Le descriptif du véhicule.
-Un extrait Kbis.
-Le titre de propriété.
-L’attestation d’assurance.
Si vous souhaitez vendre des boissons alcoolisées, vous aurez besoin également d’une licence vous autorisant la vente d’alcool (à déclarer à chaque mairie).
Il vous sera également demandé de vous déclarer auprès de la DDCPP afin d’obtenir votre carte de commerçant ambulant.
Une inscription au répertoire des métiers sera également demandée avec un stage préparatoire à l’installation.
Enfin, il faudra définir un statut juridique adapté à votre entreprise (SARL, EURL, EIRL, SAS, auto-entrepreneur, etc.)

7) Assurer le véhicule et déclarer son activité

Des organismes spécialisés dans l’assurance de véhicules magasins existent, notamment les assurances Mapa (https://www.mapa-assurances.fr/).
Une déclaration de manipulation de denrées alimentaires vous sera nécessaire auprès de la DDPP.
En cas de débit de boissons alcoolisées, une déclaration en mairie vous sera demandée comme nous l’évoquions précédemment.

8) A vous de jouer

Vous avez désormais les clés en mains, il ne vous reste qu’à satisfaire le plus de clients que possible et de les fidéliser afin d’apporter à votre concept ainsi qu’à votre offre une véritable plus-value qui tiendra sur la durée.